SOLAR MAMAS des grands mères techniciennes solaires

Arrow
Arrow
LES SOLAR MAMAS DU SENEGAL - La nuit tombée, Doussou Konaté et les jeunes femmes du villages s’emparent des lanternes solaires rechargées pour se rendre à l’épicerie du village voisin. © S. Pasquet
ArrowArrow
Slider

 

Sophie Pasquet avait publié un photoreportage passionnant dans le magazine Elle sur la fée électricité en Mauritanie. Depuis, elle recherchait un nouveau soutien financier pour réaliser le premier volet d’une série de trois reportages sur les Solar Mamas, grands-mères reconverties en techniciennes solaires par l’ONG indienne Barefoot College.

Formées en Inde pendant six mois, les Solar Mamas mettent en œuvre à leur retour l’électrification solaire de villages isolés en Afrique.

Le premier volet au Sénégal a vu le jour grâce à l’association reconnue d’utilité publique « Femmes Ici et Ailleurs » et un donateur privé.
Les 2 prochains volets seront réalisés par Vincent Wartner et publiés fin 2017.

 

PORTRAIT
Sophie Pasquet

Auteur Solar MamasJournaliste depuis plus de 20 ans, c’est d’abord avec les mots que Sophie Pasquet a mis en scène ses reportages. Mais c’est avec la photographie qu’elle a trouvé la forme de narration qu’elle recherchait : celle qui allie histoires intimes et géopolitique. Elle s’attache à rendre compte de la vie de personnes qui changent le monde par nécessité. Celles dont les gestes intimes et quotidiens préparent les grands mouvements de société et sont éminemment politiques, parfois sans qu’elles le sachent.

Son travail sur les Solar Mamas, les nouvelles fées électricité de l’Afrique, montre comment l’engagement d’une femme peut changer le destin d’une communauté.

Sophie Pasquet est membre du Studio Hans Lucas.
www.sophiepasquet.net

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer